Le temps des casseroles

Prise de son, œuvres musicales, textes, poèmes et courts-métrages qui témoignent de la réaction massive et de l’indignation de la population québécoise face à une loi spéciale ayant pour but d’encadrer strictement les manifestations et regroupements publics (loi 78). Ce qui est communément appelé «les casseroles» est un mouvement sonore qui consistait essentiellement à sortir sur les balcons, vers 20h, et à taper sur chaudrons et autres accessoires de cuisine

Fairmount/Saint-Laurent
Frederic Froument, prise de son datée du 24 mai 2012 à 21 h 40, mis en ligne sur le site montrealsoundmap.com, 13 min 47
Pour écoute : sur le site www.montrealsoundmap.com, cliquer sur l’année 2012, puis sur « Fairmount/Saint-Laurent, 24.05.12 »
Description sur montrealsoundmap.com : « Manifestation populaire avec des casseroles »

3GSS et les casseroles
3 Gars Su’l Sofa, chanson, mise en ligne le 24 mai 2012 sur la chaîne YouTube de 3 garssulsofa, 0 min 55

Réactions et/ou couverture de presse partielle :
« Depuis près d’une semaine, à tous les soirs à partir de 20 h, les gens tappent [sic] sur leurs casseroles pour faire entendre leur opposition à la loi 78. La popularité de ce défoulement collectif a pris de l’ampleur et, personnellement, je me découvre de nouveaux voisins chaque jour. Laissez-moi vous dire que bientôt l’expression “séduire un homme par l’estomac” pourra se transformer en “séduire un homme en fessant sur ses chaudrons”.
Dans cette fanfare de téfal, il y a deux camps : ceux qui se découvrent un talent et ceux qui ont déjà du talent et qui amènent les casseroles à un deuxième niveau.
Dans la 2e catégorie : 3 Gars Su’l Sofa, groupe déjà connu pour ses chansons humoristiques et légères, a mis sur les interwebs cet hymne au téflon vraiment entraînante [sic]. »
Quand fesser sur des casseroles inspire Damien Robitaille et 3 Gars Su’l Sofa à jammer, Sarah Blanchette, Nightlife.ca, 25 mai 2012
http://www.nightlife.ca/2012/05/25/quand-fesser-sur-des-casseroles-inspire-damien-robitaille-et-3-gars-sul-sofa-jammer
http://www.petitpetitgamin.com/2012/05/25/le-groupe-3-gars-sul-sofa-fait-une-chanson-sur-les-casseroles/

Qu’y le mettent dehors !
Simon Bellefleur, prise de son datée du 25 mai 2012 à 21 h, mis en ligne sur le site montrealsoundmap.com, 1 min. 36
Pour écoute : sur le site www.montrealsoundmap.com, cliquer sur l’année 2012, puis sur « Qu’y le mettent dehors !, 25.05.12 »
Description sur montrealsoundmap.com : « People commenting a youth manifestation against the raise of tuition fees. Des personnes âgées commentent le passage d’une manifestation étudiante ».

25 mai 2012 – Verdun S’EN CALISSE D’La Loi Speciale !!!
vidéo, mise en ligne le 25 mai 2012 sur la chaîne YouTube de ACAB Media, 6 min. 50

Description sur YouTube : « 25 mai 2012 – Verdun (un arrondissement de Montréal, Québec Canada) dans la rue contre la hausse des frais scolarité, la loi 78 etc … Avec leurs casseroles !! // Même des averses torrentielles ne pouvait [sic] les arrêter !! »

Casseroles, Jérémie Battaglia
court-métrage documentaire, mis en ligne le 26 mai 2012 sur la chaîne YouTube de Jeremie Battaglia (et autres plateformes), 3 min. 47

https://jeremiebattaglia.com/fr/projets/casseroles/
https://vimeo.com/42848523
https://www.youtube.com/watch?v=Qz70CFcN5Uc
https://amara.org/fr/videos/DHp0ShaCJhuN/info/casseroles-pots-and-pans-montreal-24-mai-2012/
Description sur YouTube : « Manifestation à Montréal contre la hausse des frais de scolarité et la loi 78. Les gens se retrouvent à des coins de rues [sic] pour faire le plus de bruit possible à l’aide de casseroles. Un grand merci à Avec pas d’casque et Grosse Boîte pour la musique ! / Protest in Montreal against the rise of tuition fees in Quebec and the new law 78. / Every evening at 8 pm people meet in the street with their pots and pans and make all the noise they can. / A big thank you to the band Avec pas d’casque and their record label Grosse Boîte. / Musique/music: / INTUITION #1 – Avec pas d’casque / © Grosse Boîte/ Bandcamp : avecpasdcasque.bandcamp.com/album/astronomie »
Réactions et/ou couverture de presse partielle :
https://voir.ca/mathieu-poirier/2012/05/25/jeremie-battaglia-et-avec-pas-dcasque-nous-racontent-les-casseroles/
http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/05/25/casseroles-video-frissonsn1546547.html

Tintamarreverdun.MOV
vidéo, mise en ligne le 26 mai 2012 sur la chaîne YouTube de demersc01, 4 min. 49
Description sur YouTube : « Charest t’es la casserole. Nous sommes la cuillère. Au 103e jour de la grève étudiante au Québec contre la hausse des droits de scolarité et au 33e jour de marche nocturne consécutive, les citoyens de Verdun à Montréal, Qc entrent dans la danse avec leurs casseroles. »

Nos casseroles chantent
2 Bonnes Patates, chanson, mise en ligne le 27 mai 2012 sur la chaîne YouTube de 2BonnesPatates, 2 min. 48

Réactions et/ou couverture de presse partielle :
« Clairement ma chanson préférée du Printemps Érable. C’est volontairement cacophonique, c’est le chaos, c’est joyeux, c’est génial. Il y a même du gazoo.  “Nos casseroles chantent” n’a pas malheureusement bénéficié de l’attention qu’elle méritait. » Les chansons du Printemps Érable, Mouton Marron, Les tribulations d’un mouton marron, lundi 18 février 2013, http://moutonmarron.blogspot.ca/2013/02/les-chansons-du-printemps-erable.html

Casserole virtuelle pour manifestations bien réelles
Fabien Deglise, texte, Le Devoir, 29 mai 2012, https://www.ledevoir.com/opinion/blogues/les-mutations-tranquilles/351145/casserole-virtuelle-pour-manifestations-bien-reelles
« À l’ère numérique, l’indignation peut devenir un incroyable stimulateur de l’imagination. La preuve se nomme iCassolator, une application gratuite qui permet, dans le Québec actuellement en crise sociale, de taper de la casserole en pleine rue sans pour autant malmener la batterie de cuisine que l’on a héritée de sa grand-mère. Une idée importée de Barcelone et qui trouve, sans surprise, mais avec amusement, une deuxième vie ici depuis quelques jours.
Simple et drôlement efficace, iCassolator ne promet rien de moins que d’inscrire l’indignation en format 2.0. L’idée ? Une fois lancée, l’application fait apparaitre sur l’écran de son téléphone intelligent un cul de casserole sur lequel il est possible de frapper avec une cuillère en bois tout aussi virtuelle, avec le doigt ou simplement en agitant l’appareil.
Il fallait y penser. L’application a été imaginée par la boite informatique Clapp the Hands de Barcelone il y a plus d’un an alors que le mouvement des indignés et la révolte de la jeunesse catalane prenaient forme. Et bien sûr, depuis la semaine dernière les téléchargements en provenance du Québec ont explosé. »
Démonstration sur la chaîne YouTube du Devoir :

Sors Ta Casserole ! (Saca Tu Cacerola)
Free-la-Matrak, chanson, mise en ligne le 30 mai 2012 sur la chaîne YouTube et le compte SoundCloud de FreeLaMatrak, 3 min. 35

https://soundcloud.com/free-la-matrak/sors-ta-casserole
Guitare et voix : Alexandre Betancourt/ Beat, mixing et mastering: Nat Barrera
Genre (tel qu’indiqué sur la plateforme SoundCloud : Latin, Franco
Paroles : « Sors, sors, sors ta casserole / Viens avec nous dans la rue contre la loi 78 (soixante-dix-huit). / Ay mira mi compay, hago un llamado a la comunidad internacional / Es que tengo un problema aquí en Montréal / A punta de garrote me quieren callar / y quitarme el derecho de manifestar / Yo por eso es que quiero gritar, / En contra de la represión gubernamental / Y la ley 78 que me quiere callar. / Sors, sors, sors ta casserole/ Viens avec nous dans la rue contre la loi 78. / Oye que sale sale para la calle saca tu cacerola y vente a protestar / Que la ley 78 que te quiere censurar / La ley 78 el miedo te quiere implantar / Mi cacerola es mi voz, mi cacerola es mi grito de libertad / Ay Vente pa’ la calle, únete a nosotros / que con solidaridad juntos lo vamos a lograr / Sors, sors, sors ta casserole / Viens avec nous dans la rue contre la loi 78. » https://soundcloud.com/free-la-matrak/sors-ta-casserole

Nous répondons Casseroles
Roxanne Leclair, poème, Fermaille no 16, 3 juin 2012
Source : BONENFANT, Maude, GLINOER, Anthony et LAPOINTE, Martine-Emmanuelle (2013), Le Printemps québécois. Une anthologie, Montréal, Écosociété, p. 269.
« À nos rues servant de passerelles aux défilés de nos corps zombie – machine
À nos chants perdus entre la hausse du prix de l’or et la chute du dollar encore
À nos mains glacées qu’on réchauffe comme on peut dans l e micro-ondes en trois minutes

À nos banlieues anonymes qui asphyxient dans leur asphalte édulcoré
À nos corps qu’on pasteurise qu’on péremptionne avec la grâce d’un deux par quatre
Ces mêmes corps qu’on statistique qu ’on placardise quand c’est seul et que ça se dit pas

Quand on répond à nos rêves de grands mouvements en achetant en vrac des chandails trop serrés

Nous répondons Casseroles

Claaaaaaaaannnnnnnnnnnnnnnnnnnggg

                                               Cling cling

                                                                                                             Tactactactactac

Nous sortons nous joindre aux manifencours aux casserolesencours
Et voilà que ça résonne
À Villeray à Rosemont
Ça déferle dans les rues dans les ruelles
Au crépuscule montréalais
Et encore une peu plus loin
Dans les villes et les villages
D’une province au grand complet

BING

Langue tintamarre pour âmes en quête de liberté
Langue tribale redonnée à nos pleds trop longtemps enchaînés
Marchons encore toujours enfin tout le temps dans toutes les directions
N’enfermons plus nos pas nos rêves dans des sacs Ziploc
Et ensemble
Marchons »

Le tintamarre des casseroles enterre le bruit des bottes
Le Jura Libertaire, texte, 3 juin 2012, https://juralib.noblogs.org/2012/06/01/le-tintamarre-des-casseroles-enterre-le-bruit-des-bottes/ et http://sudeducation84.org/spip.php?article2096
« Déjà une semaine de tapage nocturne pour défier la loi 78. Chaque soir, sur ma rue, des nouvelles têtes aux balcons, une poêle à la main, ou une bouilloire, ou un bidon, etc. Cette grande messe quotidienne où les fidèles s’appellent eux-mêmes semble s’être établie jusque dans les moindres villages de région. Le bruit, qui assure une présence nettement plus remarquable du mécontentement général, se substitue, pour le meilleur et pour le pire, à tout discours articulé avec des mots, ou avec des pavés. Du coup, ça devient difficile, parfois, pris au milieu de cette ambiance festive, de sentir en quoi ça se distingue d’un simple carnaval. Peut-être avons-nous simplement perdu le sens de ce qu’est un carnaval, par rapport à tous ces festivals et spectacles en plein air qu’on nous prépare à chaque été. Toujours est-il que depuis une semaine, on ne casse rien d’autre que des cuillères en bois. Changement d’ambiance par rapport aux flammes et au sang de la semaine d’avant. Il faut dire toutefois que ce n’est pas moins impressionnant. Chaque jour, des manifs spontanées qui naissent comme des ruisseaux dans chaque rue pour rejoindre celles d’à côté jusqu’aux torrents des boulevards. »

Casseroles for Democracy: Toronto, May 30, 2012
Elizabeth Littlejohn, court-métrage documentaire, mis en ligne le 6 juin 2012 sur la chaîne vimeo de Elizabeth Littlejohn, 3 min. 57

Description sur vimeo : « An upbeat musical documentary about the Manif Casseroles Rally held in Toronto on May 30, 2012. / —— / Credits: / A film by Elizabeth Littlejohn / « Resilience » Written and Performed by Annabelle Chvostek / —— / Director’s Statement: / I directed this musical documentary of the Manif Casseroles, held on May 30 in Toronto, to support Québec students, and to include a discussion about the democratic right of civil society to control access to our education, natural resources, and cultural heritage as they are being undercut by Bill C-38, Bill-78 Bill-55, and the federal budget, as currently proposed by Canada’s Conservative Government. / I was so moved by Jeremie Battaglia’s Casseroles – Montreal, 24 Mai 2012 video at vimeo.com/42848523 that I decided to make a call and response video to his work from my perspective — in joyous colour, with a woman singing — which reflects the diverse, politicized beauty of Toronto. »

Hutchison & Bérubé
Max Stein, prise de son datée du 8 juin 2012 à 20 h 5, mis en ligne sur le site montrealsoundmap.com, 2 min. 41
Pour écoute : sur le site www.montrealsoundmap.com, cliquer sur l’année 2012, puis sur « Hutchison & Bérubé, 08.06.12 »
Description sur montrealsoundmap.com : « Casserole demonstration – people in a highrise bang pots and pans on their balcony »

CLIP BOBOCHE #3 : C’est l’heure de cogner la casserole
Sarah Toussaint-Léveillé et Alexandre Blais, chanson, mise en ligne le 8 juin 2012 sur la chaîne YouTube de sarahTleveille, 4 min. 41

Description sur YouTube : « Un autre jam du dimanche, toune construite en l’espace d’une heure, un clip spontané, une course aux visages en une semaine, avec la participation de pas mal de beau monde. C’est un clip boboche, le mot le dit. Fec home made et un montage vite fait. Ça fait taper des mains (et de la casserole), et on espère qu’il vous fera sourire. / Merci à Simon Pedneault:) / PAROLES (Si vous voulez la chanter pour le fun d’avoir du fun) : / Les régions les banlieues les grandes villes les métropoles les asiles / Toi moi lui nous ils je vous sommes prêts à faire du bruit pour l’avenir / Les régions les banlieues les grandes villes les métropoles les asiles / Toi moi lui nous ils je vous sommes prêts à faire du bruit pour l’avenir / Je n’aime pas cet homme / sa cravate trop énorme / Son cou cassé regard penché / Ne voit que son vaste nombril / Qui lui toujours lève poing / Assis au-dessus de l’orage / Et il discute avec ses mains / Caché derrière ses cents visages / Ce grand peuple que nous sommes / (Nous) N’avons besoin de surhomme / Tranquillement dans nos p’tits foyers / On fait mijoter des idées / Puis après quand on est ready / On regarde son papa son fils / Sa copine son copain son chien / Un clin d’œil et puis l’air de rien / … / C’est l’heure de cogner la casserole / (4x) / Mon voisin mon autre voisin et même encore l’autre voisin / Un peu plus loin d’autres voisins et encore plein d’autres voisins / On voit enfin nos beaux visages / Les habitants comme un paysage / On sourit on prend des photos / On fait tous plein de vidéos / Y a pas de raison pour résister / Sur la casserole il faut cogner / Cogner sur la il faut casserole / Cassol la si do ré mi faut / Si tu aimes le soleil / Tape sur la casserole / Si tu veux que la pluie s’en aille / Tape sur la casserole / Si tu n’as pas de casserole/ Demande à ton voisin / Si tu chiales pis que t’aimes rien / Laisse donc faire / C’est l’heure de cogner la casserole (4x) / Les régions les banlieues les grandes villes métropole les asiles / Toi moi lui nous ils je vous sommes prêts à faire du bruit pour l’avenir / Les régions les banlieues les grandes villes métropole les asiles / Toi moi lui nous ils je vous sommes prêts à faire du bruit pour l’avenir / C’est l’heure de cogner la casserole/ (4x) »

Les casseroles au Grand Prix
vidéo, mise en ligne le 9 juin 2012 sur la chaîne YouTube de OD A, 13 min. 33

Casseroles et Clairons
2Frères, chanson, mise en ligne sur la chaîne YouTube d’Erik, Sonny – 2Frères le 13 juin 2012, 3 min. 30

Description sur YouTube : « Partagez cette vidéo au nom de la grève étudiante québécoise. Ce mouvement pacifique de gens unis pour le changement qui marque lhistoire par sa grandeur et sa beauté. Gardez la tête haute, car les Québécois changent le monde.»
Réactions et/ou couverture de presse partielle :
https://www.lenouvelliste.ca/archives/2freres-en-tandem-en-complicite-et-en-douze-titres-d377d0d31330ad1a57dd763892071ac2
https://quebec.huffingtonpost.ca/2017/06/11/francofolies-party-famille-reussi-2-freres_n_17041282.html
http://www.journaldemontreal.com/2016/10/29/la-musique-dans-le-sang
https://www.info07.com/culture/2015/4/30/freres-dans-la-vie-duo-sur-scene-4130621.html

Casseroles
Damien Robitaille (paroles et musique), chanson, mise en ligne le 14 juin 2012 sur bandcamp (compte de Damien Robitaille) et audiogram, 1 min. 41
https://www.audiogram.com/fr/artiste/damien-robitaille/album/251/casseroles
https://damienrobitaille.bandcamp.com/album/casseroles
Vidéos hommage :
https://www.youtube.com/watch?v=1eJGIXohMJ8
https://www.youtube.com/watch?v=X7T5rQ78MU4
Paroles : « Si vous en avez ras-le-bol, / tapez sur vos casseroles / Et si vous en avez marre, / c’est l’heure / du tintamarre / Nous ne sommes pas des casseurs / On fait juste un cri du cœur / Répondez à l’appel / Sortez avec votre vaisselle » Source : BONENFANT, Maude, GLINOER, Anthony et LAPOINTE, Martine-Emmanuelle (2013), Le Printemps québécois. Une anthologie, Montréal, Écosociété, p. 242.
Réactions et/ou couverture de presse partielle :
http://www.nightlife.ca/2012/05/25/quand-fesser-sur-des-casseroles-inspire-damien-robitaille-et-3-gars-sul-sofa-jammer
https://quebec.huffingtonpost.ca/2012/05/24/damien-robitaille-casserole_n_1544415.html

Tintamarre mondial de casseroles
Valérian Mazataud, texte, Le Devoir, 14 juin 2012, https://www.ledevoir.com/societe/education/352434/tintamarre-mondial-de-casseroles
« De Montevideo à Whitehorse et de Honolulu à Zagreb, des fonds de casseroles et de poêles de toutes nationalités ont encore eu à subir les frappes violentes des cuillères de bois, hier soir.
“C’est incroyable”, s’enthousiasme Ethan Cox, militant politique et contributeur au site Rabble.ca, à l’origine de l’idée avec deux amis. “Au début, on pensait que ça toucherait quelques villes, comme Toronto ou Vancouver, mais finalement ç’a explosé avec plus de 70 localisations. ”
Cox, qui ne se considère pas comme un organisateur, estime que 40 000 personnes ont répondu au premier appel du groupe Facebook “Soirée des casseroles au Canada”, le 30 mai dernier.
La participation reste difficile à quantifier, car près de 120 groupes Facebook autonomes sont référencés sur la carte interactive de la soirée des casseroles. La majorité des regroupements étaient annoncés à travers le pays, une quinzaine d’autres aux États-Unis et quelques-uns en Europe. Hier soir, il était cependant difficile de savoir si ces événements avaient bien eu lieu tels qu’annoncés. […] »

iCassolator : une application bien de son temps 
Serge Tanguay, MacQuébec, texte, 19 juin 2012, https://macquebec.com/icassolator-une-application-bien-de-son-temps/
« Bien qu’il se fasse un peu moins entendre depuis une semaine ou deux, le chant des casseroles résonne encore dans certains quartiers de Montréal. Si vous avez cessé d’en joueur parce que les vôtres menaçaient de ne plus servir à la cuisson, vous pouvez maintenant les remplacer par iCassolator, une application pour l’iPhone qui reproduit à merveille le son de la casserole québécoise.
L’application est gratuite. Vous noterez sur la page de téléchargement des commentaires assez instructifs, tels “À bas Charest” ou bien “Charest, mange d’la marde”, qui vous aideront à mieux saisir toutes les fonctionnalités de l’application. »

Faire du bruit
Vincent Blain, chanson, extrait de l’album Une meilleure personne paru le 17 octobre 2012, 3min. 02
https://lindice.bandcamp.com/track/faire-du-bruit
Notes de Vincent Blain recueillies via notre formulaire en ligne, 5 mai 2018 :
Création : Printemps 2012, composé et enregistré dans un appartement du quartier Saint-Michel.
Musique, paroles, instruments : Vincent Blain
Chœurs : Michèle O
Distribution numérique, concerts, radio, publicité.
Note : La chanson a eu beaucoup de succès sur les radios satellites, elle est passée à un cheveu d’être vendue à Bell.
Contexte de création : Une des premières fois où les gens sont sortis dehors avec des casseroles.

CASSEROLES [kasRɔl] n.f. (plur.)
Thomas Hellman, texte, in  Collectif, Dictionnaire de la révolte étudiante, Montréal, Tête première, octobre 2012, p. 33-34
« ⇒ Manifestation, Printemps érable, Tintamarre
              BLANG ! BLANG ! BLANG ! … BLAAANG!…
                ding ?
              BLANG!
                ding !
              BLANG !!!
              BLANGBLANGBLANGdingadingadingBLANGBLAN-
              Gdingadinga… Yeeeeeeeehaaaaa !
                ta ta TATATA ta ta TATATATA  ! BLANG ? ding ?
                TATATA ding ding  BLANG  !
              BOOM ?
              TATA ding ding BLANG BOOM ! TATATA ding ding
                BLANG BOOM ! TATATA ding ding BLANG BOOM !
              Woooohooooooooooooo !
              BLANG ? ding ? Tacatac ? BOOM ?
              wooooohhhhHHHHOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
                OOOO
                BANG ! BOOM ! DING ! TACATACATACATA
                WHOOOOOO !
                TACATACA DINGDING BANG BOOM TACATAC
                WHOOOOOO !
                TACATACA DINGDING BANG BOOM TACATAC
                WHOOOOOOOOOO  !
                TACATACA DINGDING BANG BOOM TACATAC
                WHOOOOOOOOOOOOO  !
                nous
              sommes
              là »

Manifestations de casseroles
texte,
in BONENFANT, Maude, GLINOER, Anthony et LAPOINTE, Martine-Emmanuelle (2013), Le Printemps québécois. Une anthologie, Montréal, Écosociété, p. 223-224.
« Quelles qu’aient été l’ampleur et la créativité des manifestations tenues avant l’adoption de la loi spéciale, aucune n’a eu le retentissement et l’effet d’entraînement de celles des casseroles qui ont débuté le 19 mai. De l’espagnol cacerolazo ou cacerolada, le mouvement des casseroles est initié dans les années 1970 par de riches ménagères qui se sentaient dépossédées par les réformes du gouvernement socialiste de Savador Allende, au Chili. Absent sous la dictature de Pinochet, ce phénomène resurgit dans les années 1980 dans certains pays d’Amérique latine, notamment en Argentine, en Bolivie et en Uruguay dans le cadre de manifestations populaires contre les dictatures ou contre les politiques d’austérité néolibérales. Au Québec, c’est à l’invitation sur Facebook du professeur de cégep François-Olivier Chené que les premiers “tintamarres” se font entendre. Ils débutent à Montréal (sur le Plateau Mont-Royal, dans Rosemont-La Petite-Patrie, dans Villeray), puis s’étendent rapidement au reste de la province : soir après soir, à partir de 20 h, les gens frappent joyeusement sur leurs casseroles depuis leurs balcons, devant leurs maisons et dans les rues, donnant lieu à des manifestations spontanées et familiales1. Pour les nombreux citoyen.ne.s qui protestent ainsi contre l’adoption de la loi spéciale, le mouvement étudiant est décidément devenu un large mouvement social.
1 Sur Facebook, le groupe Nos casseroles contre la loi spéciale proposait chaque jour des cartes interactives répertoriant les concerts de casserole.

Casseroles, Montréal 24 mai 2012
Jérémie Battaglia met en ligne une magnifique vidéo de près de 4 minutes qu’il a réalisée à partir d’images captées lors de la manifestation de casseroles du 24 mai, à Montréal (sur une chanson du groupe Avec pas d’casque).

Applications pour téléphone mobile
Les manifestant.e.s peuvent compter sur iCassolator, l’application pour iPhone réalisée par Clap the Hands, et Casserole Mobile, l’application pour Android réalisée par Evil-Dog Productions, pour simuler les bruits des casseroles. Avec un choix de casseroles et de sons !

Casserole 78
Mise en ligne le 28 mai 2012, Casserole 78 est une plateforme pour taper de la casserole en ligne. »

Manifestations d’appui internationales
texte, in BONENFANT, Maude, GLINOER, Anthony et LAPOINTE, Martine-Emmanuelle (2013), Le Printemps québécois. Une anthologie, Montréal, Écosociété, p. 226.
« Mais c’est après l’adoption de la loi spéciale que les manifestations d’appui prennent de l’ampleur et, dès le 22 mai, des casseroles se font entendre à New York, Chicago, Los Angeles (entre autres) et, de l’autre côté de l’océan, à Paris. […] Même le célèbre rappeur Public Enemy porte le carré rouge le 27 mai, lors du festival Movement de Detroit.
Au Canada, la première édition des Casseroles Nights in Canada a lieu le 30 mai, entre autres à Toronto, Calgary et Vancouver. Au mois de juin, on recense des manifestations de casseroles en appui au mouvement québécois dans plus de 70 villes sur la planète1, principalement grâce à une coordination sur Facebook.
1 Valérian Mazataud, “Tintamarre mondial de casseroles”, Le Devoir, 14 juin 2012. »

Souvenir de Claude Chevalot
Quartier Montcalm Québec, près de la cour de l’école Anne Hébert, souvenir reçu par l’entremise de notre formulaire en ligne le 26 avril 2018
« Quartier Montcalm Québec, fin PM journée ensoleillée, des enfants jouent — rire et voix. Quelque part dans un appartement une personne pratique la guitare et en fond sonore la circulation et des manifestants qui frappent sur leurs casseroles. À un certain moment, c’est comme si tous ces sons étaient liés. Une musique concrète et une mélodie à la guitare. Difficile à décrire, ça m’a fait penser à Roratorio, narration en moins, de Jonn Cage. Il m’arrive fréquemment de m’arrêter et d’écouter la musicalité du quartier, mais cette fois-là a été une des fois les plus intéressantes. »

au milieu du silence
Marc Hyland, Milton Parc (ou Ghetto McGill), souvenir reçu par l’entremise de notre formulaire en ligne le 3 juin 2018
« Pendant un certain temps, au cours de ce printemps érable, des gens sortaient de chez eux vers 19 h 30/20 h, avec des objets pour faire du bruit, très souvent des casseroles et des cuillères, pour en faire des instruments de percussion. J’avais entendu et vu ces musiques spontanées créées par des tas de gens, dans différents quartiers, sans compter leurs échos médiatiques et je trouvais ça magnifique que tout le monde, ou presque, prenne ainsi part à cette clameur, cette sorte d’hymne profane envoyé à la face du “monde”, de la “réalité”, du “pouvoir”… Mais sur ma rue, dans mon quartier du centre-ville essentiellement composé d’étudiants anglophones, nous étions… deux, seulement deux, à prendre part à ce qui semblait alors devenir une sorte de délit sonore. Un voisin situé à quelques portes et moi étions ainsi les seuls à faire entendre cet appel, ce qui était plutôt ironique ? Magnifique ? Triste ? Désolant ? Ridicule ? Nos deux phrases rythmiques, toutes enthousiastes qu’elles étaient, étaient lourdement embaumées par le silence environnant. David contre Goliath. Mais encore une fois, le son, si ce n’est la musique, montrait à quel point il est puissant, comme peut l’être la pensée, comme peut l’être l’amour, comme l’est la vie, quand elle refuse le silence. »

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.