Le temps des résonances – 2014 et après

Œuvres créées et traces laissées après l’élection du gouvernement péquiste de Pauline Marois, soit le 7 septembre 2012, et qui doivent leur émergence aux événements du printemps 2012.

What the Fuck am I doing here
Caytee Lush, Anti-Folk Opera


http://www.whatthefuckamidoinghere.com/?page_id=10
Lyrics: http://www.whatthefuckamidoinghere.com/wp-content/uploads/2014/02/folkoperalyricsbook.pdf
Création : 22 février 2014, Université Concordia
Notes: “What the fuck is this? / This is an anti-folk opera. So it’s sort of like a rock opera…except it’s folk music…except it isn’t folk music, it’s anti-folk. Anti-folk is sort of like folk only maybe weirder or doesn’t take itself seriously or kind of makes fun of folk music or at least plays with the genre a little. This is a work of fiction. I wrote it in the summer and fall of 2012, based on my own experiences with the strike and based on stories I’d heard and things that I’d observed or read. I’m an anglophone, a white middle class post-secondary dropout, a displaced newfie from alberta, and a queer woman, among other things. I am also an anarchist, and I talked to many anarchists while writing this, but I am certainly not attempting to speak for all anarchists. Thanks to all those who shared the experience of the strike with me, and helped me tell this story with their brilliant ideas, their bitter cynicism, their heartbreaking hopefulness, their enthusiasm, and their great sense of humour. – Caytee » http://www.whatthefuckamidoinghere.com/wp-content/uploads/2014/02/folkoperalyricsbook.pdf
Réactions et/ou couverture de presse partielle :
– https://www.reddit.com/r/FolkPunk/comments/24atr8/what_the_fuck_am_i_doing_here_an_antifolk_opera/
– http://www.qpirgconcordia.org/2014/02/saturday-what-the-fuck-am-i-doing-here-an-anti-folk-opera-about-anarchists-and-the-2012-quebec-student-strike/
– https://thelinknewspaper.ca/article/a-lesson-in-anti-austerity
– http://ckut.ca/en/node/749
Source : http://www.qpirgconcordia.org/2014/02/saturday-what-the-fuck-am-i-doing-here-an-anti-folk-opera-about-anarchists-and-the-2012-quebec-student-strike/

Émergence du band de post-punk Ought
Influence du printemps érable réclamée dans les LPs More Than Any Other Day (paru le 29 avril 2014, étiquette : Constellation) et Sun Coming Down (paru le 18 septembre 2015, étiquette : Constellation)
Réactions et/ou couverture de presse partielle :
– « As legend has it, Ought came together at McGill University in 2012 during the ‘Printemps Erable’—i.e., the ‘Maple Spring,’ when a push by the Quebec government to increase tuition fees across the province by 75 per cent prompted thousands of students to walk out of the classroom and into the streets for mass protests and school boycotts that lasted into the fall. For the members of Ought, it was an especially eye-opening experience, both as an immersion into Quebec’s proud tradition of civil unrest, and the celebratory, often musical form it can assume: the most enduring image of the 2012 movement is the sight of students and supporters dancing through neighbourhoods, banging on pots and pans in percussive protest. (A snippet of such a gathering can be heard in the dying moments of ‘Mladic’ on Godspeed’s 2012 comeback release, Allelujah! Don’t Bend, Ascend!) / Now, More Than Any Other Day contains absolutely no songs about Quebecois education policy or the rising cost of living for undergrads. However, over its eight tracks, Ought strive to recapture and inspire that same sense of anarchic abandon they witnessed on the streets on Montreal in 2012. » https://pitchfork.com/reviews/albums/19248-ought-more-than-any-other-day/
– « Ought comprises four non-Canadians who came together amid the so-called Maple Spring of 2012, a viral series of student protests in Quebec over university tuition hikes, and the band’s twin studio LPs, 2014’s More Than Any Other Day and last year’s Sun Coming Down (Constellation), thrive off the tensile momentum of a repressed object on the verge of breaking loose. ‘I’m no longer afraid to die / Because that is all that I have left,’ Tim Darcy blows through his nose on ‘Beautiful Blue Sky,’ a choral placeholder wedged between barked verses that alternate from capitalist propaganda flashes (‘War plane / Condo / New development’) to hilariously unpleasant suburban pleasantries (‘How’s the family! Beautiful weather today! Fancy seeing you here!”) — a bad case of the heebie-jeebies by way of CBGB. » https://www.bestofneworleans.com/gambit/preview-montreal-post-punk-band-ought-comes-to-siberia/Content?oid=2944968
– “Singer/guitarist Tim Beeler, keyboardist Matt May, bassist Ben Stidworthy and drummer/violinist Tim Keen are all Americans, from as close as New Hampshire and as far as Oregon. They were McGill students who met off-campus and eventually moved in together (Stidworthy aside). The Maple Spring student strikes of 2012 was a unifying time for them, personally and musically, and it also solidified their collective bond with the city. / “It was pretty radicalizing,” says Beeler, “and definitely engendered some new ideas about community activism and community outreach. It really opened our eyes up to how we were situated in Montreal at McGill—McGill does a really effective job of bubble-izing people; the walls are tall enough that you don’t necessarily see the broader ecosystem that we’re a part of. / “It affected our music, but in an organic way. It wasn’t like we came home from the night marches and we were like, “Okay, we have to write rabble-rousing punk songs.” It was more just that we took to it really strongly and earnestly, especially as Americans, never really having seen or heard of anything quite like that, and grappling with it.” http://cultmontreal.com/2014/07/ought/
– https://www.dailysabah.com/events/2016/04/04/canadian-band-to-introduce-new-age-punk-rhythms-to-istanbulites
– https://www.dailysabah.com/music/2016/04/13/rock-and-post-punk-to-dominate-salons-stage-this-week

Round-table “Looking Back on the Maple Spring: Improvisation and the Art(s) of Activism”
Suoni Per Il Popolo Festival and the Colloquium Improvisation and the Politics of Everyday Sounds: Cornelius Cardew and Beyond, Montreal, June 11th 2014

Panel member: Owen Chapman
How Montreal’s Maple Spring Helped Revive Its Punk Scene, Gabe Gilker, Noisey, 25 juillet 2014, https://noisey.vice.com/en_ca/article/65xkkr/montreal-punk-scene-maple-spring
Extrait : « Since the ‘Printemps érable’ or ‘Maple Spring’ of 2012, which saw thousands of students studying in Quebec take up arms against the government’s proposal to raise the tuition for higher education, it appears that Montreal has seen a visible increase of activist musicians coming out to play on the island. The Maple Spring was one of the first times where Montreal saw many millennials get politically involved about a cause that they felt strongly about. For people who hadn’t already listened to punk songs about corrupt governments from bands like Crass or The Dead Kennedys, this was kind of like a wake up call that came upon the youth like a dose of cold water, alerting them that things within their government were not okay, and that it’s okay to be angry about it. »

Bernhari, Bernhari
Album (étiquette : Audiogram), parution le 28 août 2014

Genre : rock, world, bcf, chanson francophone, shoegaze (tel qu’indiqué sur bandcamp).
Diffusion : en ligne (Youtube, bandcamp, spotify, etc.), sur disque (physique et en ligne) et en concert.
Réactions et/ou couverture de presse partielle :
– « Projet mystérieux de l’ancienne pierre angulaire des groupes montréalais L’étranger et L’ours, Alexandre Bernhari a vu le jour dans les soubresauts des évènements qui secouèrent le Québec au printemps 2012, imprégné de la rencontre d’une femme très étrange lors d’une manifestation et de l’engagement social dudit mouvement. Alexandre Bernhari, instigateur et tête pensante, s’est mis à élaborer ce projet, pour y travailler durant deux ans. » https://lecanalauditif.ca/critiques/bernhari-bernhari/
– « Teinté du printemps 2012 et de sa rencontre avec une certaine Kryuchkova, beauté russe déambulant dans les rues, carré rouge au sein, les textes reflètent un poète révolté par les évènements. Des appels à ses frères et sœurs, allant aux hommes de foi marchant sur la Main, presque tous les textes sont adressés au «tu» et surtout à «elle». Mais il faut y porter l’oreille, puisque c’est vraiment la musique qui est mise de l’avant. » https://www.labibleurbaine.com/musique/premier-album-bernhari/
– « Sa plume est nourrie d’errance et de quête, truffée de références aux manifestations du printemps 2012 (un carré rouge, le «vent lacrymogène»…) et à une beauté énigmatique du nom de Kryuchkova…
Des textes où le sombre côtoie le fleuri, livrés avec un maniérisme qui cadre plutôt bien avec l’ambiance générale du projet. Bernhari et ses complices (dont Emmanuel Ethier à la réalisation) n’ont pas ménagé leurs effets (de réverbération, surtout!) ni leurs ambitions de grandeur. Mélodique et touffue, la proposition musicale sert le propos… et vice versa! » https://www.lesoleil.com/archives/bernhari-romantisme-ethere–29018287315aa8743fad023709aacbb3
– https://voir.ca/musique/2014/08/22/alexandre-bernhari-troubadour-contemporain/

Plainte Révolte Mélopée – Carré rouge
Alain Lalonde, œuvre musicale pour soprano, ténor, et quatuor à cordes, env. 7 min. 30

Création : 21 septembre 2014, concert à Sainte-Sophie-des-Laurentides (chez Pierrette Gingras et Christian Lafond)
Interprètes lors de la création : Les Pergos, sous la direction d’Alain Lalonde
Description : ‘Composer de la musique aujourd’hui, après et/ou malgré celles des siècles passés, de la tradition // En renouveler (quelque peu) les codes, langages, présentations, tout en restant pourtant en continuité // Lui faire exprimer des réalités, des questions, des préoccupations toutes actuelles, autant que les musiques du passé // Bien sûr, une musique qui porte en son titre une Plainte, une Révolte et une Mélopée résignée mais apaisante et pleine d’espoir, et en sous-titre Carré rouge, manifeste une prise de position face à l’humain confronté à tous les aspects, sociaux, politiques, religieux même (et encore !), que le vivre ensemble génère en tensions, en oppositions, mais aussi en directions en avant, en témoignages, réflexions et pistes éclairantes pour l’avenir…..’ Alain Lalonde, http://espacessonoresillimites.com/evenementsanterieurs.html
‘En attendant nos deux chèr-e-s diva et divo, permettez-moi de vous entretenir un tant soit peu de cette musique que j’ai concoctée à leur intention, à notre intention, et bientôt à la vôtre ! // À notre intention : pourquoi ne pas partir alors de nos propres noms ? ou au moins de nos initiales, traduites en sons selon l’alphabet musical germanique….. un peu augmenté ? // Cela donnera une mélodie que vous entendrez circuler tout au long de l’œuvre sous diverses formes, autant mélodiques que rythmiques, dans des contextes surprenants ou vers une tension extrême : il y a tout de même une Révolte en chemin ! Mais cette même mélodie réapparaîtra transformée, apaisée, lumineuse (majeure ! 😉 // Allons donc ! Il est tout de même temps de vous y embarquer……. commençons donc, qui sait ce qui se produira ? » (description partagée par Alain Lalonde le 25 mai 2018 par l’entremise de notre formulaire en ligne)

Montréal Zombieland
Fullblood (Trois-Rivières), chanson, lancement de l’album Fullblood le 30 octobre 2014, 2 min. 12


Genre: Punk-garage: ‘FullBlood c’est les enfants bâtards du punk-garage. 1/3 Black Flag, 1/3 Misfits, 1/3 Chainsaw’ (Texte tiré de la plateforme bandcamp).
Note : ‘Bin c’est ça, on a une toune écrite pendant les manifs de 2012. On a imaginé que les cops étaient des zombies qu’on pouvait battre à coups d’bat. Les paroles sont claires : / On chasse la nuite / Les morts vivants / Les cadavres casqués / Du gouvernement / On est légion de survivants / Les escadrons du carré de sang // Pis on chasse les / Zombies fédérastes, zombies Radio X / Zombies bureaucrates, zombies journalistes / Zombies à cravate, pis zombies d’police / Ramène-toi un souvenir / Le bras d’la 728 // Dégaine le bat / Vise la tête / Sors la masse / On les arrête / (x2)’ (commentaire reçu par l’entremise de notre formulaire en ligne le 18 mai 2018)

Tout en rouge
Roxane Turcotte, œuvre électroacoustique, 4 min. 33

Publication sur disque : Fenêtres intérieures : Roxanne Turcotte, empreintes DIGITALes, 2014 (lancement : 3 décembre 2014 au Centre de musique canadienne au Québec), durée totale: 60:00, https://electrocd.com/fr/album/5044/Roxanne_Turcotte/Fen%C3%AAtres_int%C3%A9rieures
Création live : 24 octobre 2015, L’Espace du son 2015: Roxanne Turcotte, Théâtre Marni, Bruxelles (Belgique)
Reconnaissance : Prix Opus 2014-15: Disque de l’année — Finaliste
Description : « Un hommage à la jeunesse d’exception de 2012.
« Deux cent cinquante mille personnes, c’est pas l’affaire d’un printemps, c’est l’affaire d’un peuple, c’est l’affaire d’un monde. »
— Gabriel Nadeau-Dubois
Suite à la production d’une trame sonore pour l’événement 10 ans de Guantanamo, 10 heures de prise de parole pour Amnistie internationale en 2012, ma musique s’est graduellement teintée d’une couleur politique en réaction aux aberrations humaines. Tout en rouge est une musique aux préoccupations sociales, politiques et environnementales. De l’acousmatique engagée!
22 mars 2012. Journée exceptionnelle, soleil vibrant et chaleur inhabituelle. 22 avril: toutes les cloches retentissent sur l’île. Un vent de fraîcheur soulève les passions. Contraste! Les luttes chaudes sont lancées dans les rues de Montréal et partout au Québec faisant de cette terre, un pays. Le printemps s’est montré le bout du nez d’avance cette année… C’est ce «printemps érable» qui a pris de l’ampleur de mois en mois. Les jeunes rassembleurs reprennent le flambeau par souci d’équité. Enfin une relève! Ils sont là, présents, des femmes et des hommes prêts à changer le monde pour les années futures. Ça me rappelle la fête de la Saint-Jean-Baptiste (fête nationale du Québec) sur la montagne en 1975, René Lévesque… La génération de nos enfants, celle qui remplace la nôtre d’il y a de cela 30 ou 40 ans. Nous perdions espoir de retrouver une vie chargée d’implication, de débats et de luttes pour la justice sociale, l’abolition de la corruption, de l’exploitation du gaz de schiste…
Tout en rouge est construite à partir de captures sonores réalisées lors des manifestations de 2012 et de quelques archives autour de la crise sociale du printemps québécois et des luttes continuelles toujours d’actualité… Je me souviens tout en rouge et vous?
[viii-14]
Tout en rouge a été réalisée en 2012-14 au studio de la compositrice (Productions RTM) à Montréal et a été diffusée via le web radiophonique et divers médias sociaux suite aux événements du printemps 2012. Merci tout spécial à René Gour pour la diffusion radiophonique (CIBL FM), à François Doyon pour les bribes de guitare, ainsi qu’à Gabriel Nadeau-Dubois de m’avoir donné l’autorisation d’utiliser sa citation sonore. »
Source : https://electrocd.com/fr/oeuvre/36832/Roxanne_Turcotte/Tout_en_rouge?fbclid=IwAR3eKadOacSmwa69p5SbNrvIKsaiWzkTgdWKa3qtskBdBJoei_j9Zfgp5d0
Revue de presse : https://electrocd.com/fr/album/5044/Roxanne_Turcotte/Fen%C3%AAtres_int%C3%A9rieures

Le vide parfait
Gabriel Ledoux, album (label : Acte), parution le 22 janvier 2015, composition : 2012

**La publication de l’album coïncide avec le lancement de l’étiquette de disques Acte, de Gabriel Ledoux et Simon Chioini

https://acte.bandcamp.com/album/le-vide-parfait
https://soundcloud.com/actemtl/sets/le-vide-parfait
https://vimeo.com/118426647
https://www.felixfelixgourdgourd.art/hes-wounded-fuck/
Interprètes : Marie Josée Simard, percussions / Magali Simard-Galdès, soprano (voix) (soprano voice) / Hubert Tanguay-Labrosse, clarinette (clarinet) / Laurence Latreille-Gagné, cor (french horn) / Arthur Tanguay-Labrosse, ténor (voix), (tenor voice) / Dillon Hatcher, alto (viola) / Simon Bellemare, batterie (drums) / Gabriel Ledoux, électronique et claves (electronics and claves) / Simon Chioini, claves / Marc-Olivier Lamontagne, guitare électrique (electric guitar)
Composition, réalisation (composition, producing) : Gabriel Ledoux / Prise de son (miking) : Gabriel Ledoux, Simon Chioini, batterie par (drums by) Pierre-Luc Senécal / Mixage (mixing) : Simon Chioini ; 9, 10, 12 Chioini/Ledoux
Mastering: Greg Davis (www.autumnrecords.net) / —
Textes (texts) : Simon Chioini, Jonathan Goulet, Symon Henry, Rachel Hyppolite, Gabriel Ledoux, Alexis Raynault
Note extraite de la page soundcloud : ‘Le vide parfait, premier album de Gabriel Ledoux, est un étrange métissage entre la musique contemporaine, la musique électronique et le free jazz. La composition de ce disque a commencé à la suite de la grève étudiante québécoise de 2012. On peut y entendre des membres de la secte du People’s Temple, tristement célèbre en raison du suicide collectif qui fit plus de neuf-cents morts en Guyana le 18 novembre 1978, déclarer ‘I’m a violent revolutionnary.’ Figurent aussi sur l’album des enregistrements d’appels 911 qui ont eu lieu lors du siège de Waco et de la tuerie de Columbine. ‘Stay very very quiet’, demande l’opératrice à l’auditeur.’
Note : ‘Intégration de prise de son des ‘casseroles’. Aborde le thème de la révolution.’ (Recueilli par l’entremise de notre formulaire en ligne, 24 avril 2018)
Réactions et/ou couverture de presse partielle :
– http://quartierlibre.ca/le-vide-parfait/
– https://acloserlisten.com/2015/04/11/gabriel-ledoux-le-vide-parfait/
– http://www.cettevilleetrange.org/naissance-du-label-acte-cd-001-le-vide-parfait/
– https://silenceandsound.me/2015/03/18/gabriel-ledoux/
– http://neural.it/2015/12/gabriel-ledoux-le-vide-parfait/
– http://www.soundofmusic.nu/www.soundofmusic.nu/recension/gabriel-ledoux-le-vide-parfait/
– http://www.merchantsofair.com/reviews/gabriel-ledoux-le-vide-parfait
– https://skug.at/la-vide-parfait-gabriel-ledoux/


Source : bandcamp

À propos de Acte :
Note : ‘Le lien entre le printemps érable et la création de Acte n’est pas si évident dans son esthétique, mais l’est plutôt dans son rapport aux institutions.’ (Recueilli par l’entremise de notre formulaire en ligne, 24 avril 2018)
Réactions et/ou couverture de presse partielle :
– Entrevue avec les directeurs artistiques : https://video.vice.com/fr_ca/video/cest-une-musique-qui-invente-son-langage-on-discute-de-musique-contemporaine-avec-les-createurs-du-label-acte-musique/58cb0c68210bbf354623faa5
–  ‘Le compositeur d’aujourd’hui s’implique de plus en plus dans son siècle, écrit la musicologue Sophie Stévance dans l’introduction au récent ouvrage Composer au XXIè siècle, publié sous sa direction chez Vrin. À l’évidence, ce constat se vérifie avec la démarche de Simon Chioini et de Gabriel Ledoux, initiateurs et co-fondateurs d’ACTE, un nouveau label dédié aux musiques expérimentales qui dévoilera son premier opus ce 22 janvier à Montréal. Issus du Conservatoire de cette ville, où ils se sont rapprochés durant les événements du Printemps érable, ils ont tous deux à leur actif une solide expérience dans différents styles de musique pratiqués extra muros, collaborant entre autres projets avec des artistes du théâtre et de la danse (Gabriel Ledoux avec la compagnie Nébuleuse, Simon Chioini se produisant au sein de nombreux ensembles dont un duo de performance avec Matthew Schoen et le Soundwich). / S’impliquer, c’est bien sûr devenu une évidence, mais aussi une nécessité, signe d’un changement de mentalité chez beaucoup de compositeurs, qui ont décidé d’agir et de lutter contre le confinement des musiques de création, en proposant d’élargir la perspective dans une période d’incertitudes où les canaux traditionnels mis en place par les aînés ne suffisent plus. Il s’agit donc de créer les opportunités, d’aller plus que jamais chercher son public, en lien avec d’autres disciplines, de se produire dans des lieux permettant un contact en adéquation avec la musique programmée, le tout dans un esprit de communauté élargie trouvant ici sa source dans le Conservatoire de Montréal en tant que milieu, contexte et ressource.’ Bruno De Cat, Cettevilleentrange.org, 19 janvier 2015, http://www.cettevilleetrange.org/naissance-du-label-acte-cd-001-le-vide-parfait/


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.